(Re)Découvrez la Martinique avec Mabelo

LES GORGES DE L’ALMA

Réservées à ceux qui se mouillent !

Longue de 20 467 mètres, la Rivière de l’Alma (appelée aussi Rivière Blanche) se prête parfaitement à une excursion en canyoning à partir du Piton Boucher.

Mais … il existe une façon moins extrême mais néanmoins sportive de randonner dans cette partie de l’île, à partir de l’aire d’accueil de l’Alma.

Le point de départ ? A la droite du carbet où trois marches et un petit sentier mènent à une forêt hygrophile sauvage et luxuriante qui abrite d’ailleurs un hôte de plus en plus rare, le siffleur des montagnes.

Au bout d’une vingtaine de minutes d’escaliers et de sentier dans une flore toujours plus extravagante, on arrive au lit de la rivière (tapissé de petits cailloux blancs) où commence la lente remontée.

Une succession de cascades se franchissent en longeant des parois, en grimpant sur des rochers, en s’agrippant aux racines ou tout simplement en nageant à contre-courant dans les bassins. Au bout des efforts, le plaisir de voir la plus grande cascade de l’Alma qui chute de 40 mètres.

Parfois, entre deux niveaux, des cordes ou des câbles accrochés (vérifier leur solidité) donnent un sacré coup de pouce aux randonneurs, sinon, on prévoit ses propres cordes. Certains passages difficiles s’étudient … Bref, mieux vaut entamer cette randonnée sereinement et surtout, à plusieurs !

Il vaut compter trois heures pour tout faire et presque tout voir !

 

Les Gorges de l’Alma sont fortement déconseillées après ou pendant de fortes pluies.

 

La boucle de l’arboretum

Sur le panneau d’entrée, à la gauche du carbet, un QR code permet de se connecter afin de suivre – sur smartphone – un sentier d’interprétation, un parcours d’une trentaine de minutes. Il détaille la faune, la flore et le rôle de l’eau dans cette forêt hydrophile.

Le sentier en boucle est jonché de pupitres pédagogiques qui racontent une histoire. L’objectif étant de se plonger dans le mystère … et ensuite, dans la Rivière Blanche, très rafraîchissante.