(Re)Découvrez la Martinique avec Mabelo

SHRUBB DE NOEL

Tables en fête et fête à table !

 S’il existe un événement culinaire majeur aux Antilles, c’est bien le repas de Noël !

Pensé, anticipé, et attendu, le dîner de réveillon se compose de certains mets dégustés exclusivement à cette occasion.

Oui, dans la féérie des chanté Nwel, des réjouissances, des cadeaux et des grands rassemblements familiaux, la table du repas de Noël se transforme en parenthèse savoureuse, le temps d’apprécier et partager des mets créoles traditionnels.

Petite mise en bouche avec les pâtés salés croustillants, le boudin créole (rouge et bien pimenté) et les acras pour accompagner l’apéritif (ti-punch, punch coco ou cacahuètes, sirop de groseille pays, shrubb…).

Sur la table, place au plus célèbre et au plus traditionnel des plats, le fameux jambon de Noël. Une cuisse de porc cuite doucement et caramélisée au sucre de canne. Ce jambon brillant et fondant, servi avec les rondelles d’ananas caramélisées, est accompagné de riz blanc et de pois d’Angole, un autre grand mets de tradition qu’on ne prépare qu’à Noël. La coutume veut que ces légumineuses soient écossées par toute la famille le jour du réveillon. Mijotés avec des lardons, des cives, de l’ail, du giraumon, des clous de girofle et du thym, les pois d’Angole macèrent dans un mélange crémeux délicieux.

La note sucrée de fin de repas revient au Mont Blanc, un gâteau tout coco parfumé au rhum, à la vanille, à la cannelle. Et comme ce n’est pas Noël tous les jours, un autre entremets, classique et gourmand, a aussi sa place sur les tables de fête : le pain au beurre et chocolat (appelé aussi chocolat de première communion), préparé, entre autres, avec du gwo kako (bâton de chocolat) et du toloman (fécule utilisée pour épaissir). Comment le déguster ? En trempant le pain au beurre dans le chocolat, une gourmandise irrésistible !

Shrubb de Noël

Confection : 25 minutes – Cuisson : 15 minutes

Pour une bouteille de shrubb :

  • 1 litre de rhum blanc
  • 1 kilo de sucre de canne
  • 5 à 6 pelures d’oranges pays
  • Cannelle, muscade
  • 1/2 litre d’eau
  • 1 gousse de vanille

 Confection : Enlever les parties blanches des pelures d’oranges en les grattant, et les faire sécher durant une semaine. Ensuite, incorporer ces pelures sèches dans le rhum, et faire macérer pendant 3 jours en exposant la bouteille au soleil. Filtrer le mélange obtenu.

Faire un sirop avec l’eau, le sucre, la cannelle, une pincée de noix de muscade, une gousse de vanille. Porter à ébullition, écumer fréquemment. Faire épaissir durant 10 à 15 minutes environ.

Une fois le sirop refroidi, l’ajouter au rhum aromatisé, filtrer et verser la liqueur dans une carafe hermétique.